Ventre, abdomen

Bien qu’il existe une grande variété de silhouettes et de morphologies chez la femme (athlétiques, sveltes, trapues, musclées, rondes, etc.), elles sont naturellement prédisposées à stocker les graisses au niveau des hanches, des fesses et des cuisses. Pourtant, il peut arriver que certaines femmes prennent de la graisse au niveau du ventre et de l’abdomen. Ces bourrelets ou amas graisseux peuvent s’installer durablement et avoir du mal à disparaître malgré nos efforts. Il n’est pas rare qu’ils deviennent la source de quelques contrariétés, voire de complexes : notre silhouette semble moins harmonieuse, le port de vêtements près du corps semble compromis.

Posséder une couche de graisse sous la peau est tout à fait normal et elle est plus ou moins épaisse selon les individus. Les cellules adipeuses – ou adipocytes – qui la composent sont spécialisées dans le stockage de la graisse, et leur taille varie alors en fonction des apports énergétiques. Ainsi théoriquement, si l’on dépense plus d’énergie que l’on en consomme, l’organisme ne stocke pas.

Chez la femme, les hormones jouent un rôle essentiel dans la localisation et le stockage des graisses. Un déséquilibre hormonal peut ainsi être à l’origine d’une prise de graisse abdominale, mais également l’âge (le métabolisme est plus lent), la ménopause, un manque d’activité physique, une alimentation trop riche, du stress…

Les grossesses et les variations importantes de poids et de forme qu’elles entraînent au niveau de l’abdomen viennent s’ajouter au tableau. Il arrive en effet que même des mois après l’accouchement, les femmes ne parviennent pas à retrouver le ventre plat d’avant grossesse.

Contact / Rendez-vous