De manière plus ou moins visible, avec le temps, la longueur de la lèvre supérieure blanche s’allonge. La lèvre supérieure blanche est la partie de peau comprise entre le bas du nez et le haut de la lèvre supérieure rouge (arc de Cupidon).
Il est frappant de remarquer chez les femmes dont la bouche est la plus fraîche et la plus sexy que cette longueur de lèvre blanche est assez courte. Avec le temps, la lèvre rouge va s’amincir, devenant ainsi plus fine qu’auparavant, et la lèvre blanche va s’allonger. Les dents du haut sont de plus en plus cachées par la lèvre. En cas de dents de la mâchoire supérieure trop courtes, un chirurgien-dentiste expérimenté pourra réaliser un léger allongement des dents avec des facettes pour harmoniser le sourire.

Pour obtenir une bouche fraîche mais naturelle en vieillissant, il est important de veiller à ce que le rapport entre le volume de la lèvre rouge et la longueur de la lèvre blanche soit harmonieux. En effet, une lèvre rouge volumineuse avec une lèvre blanche supérieure longue est le signe typique d’injections d’acide hyaluronique visibles car ce résultat est impossible naturellement.
L’intervention de raccourcissement de lèvre supérieure va donc avoir pour but de rafraîchir la lèvre en conservant un rendu parfaitement naturel. Il est intéressant de noter que le fait de raccourcir la lèvre blanche va redonner un peu de visibilité à la lèvre rouge qui s’était affinée. Le but sera toujours d’obtenir un rafraîchissement naturel et harmonieux de la bouche.

Comme pour toute intervention de chirurgie esthétique, deux consultations pré-opératoires sont nécessaires. Des fiches d’information spécifiques éditées par la Société Française de Chirurgie Plastique vous seront remises.

L’allongement de la lèvre blanche survenant avec le temps et le vieillissement, il est utile de réaliser un bilan du visage. En effet, selon les cas, d’autres intervention de rajeunissement comme une blépharoplastie ou un lifting cervico facial peuvent être réalisées dans le même temps.

Aucun bilan pré-opératoire n’est nécessaire avant un raccourcissement de lèvre supérieure.

Un raccourcissement de lèvre supérieure blanche peut être envisagé sous anesthésie locale seule. Cependant, pour plus de confort, il est conseillé d’opter pour une courte anesthésie générale (privilégiée en cas d’intervention type lifting associée), ou par une neuroleptanalgésie, c’est-à-dire une sédation légère par produits intraveineux, complétée par une anesthésie locale. L’intervention a toujours lieu en ambulatoire, avec une sortie le jour même mais doit impérativement être réalisée en clinique et ne peut pas être réalisée au cabinet.

Les dessins sont réalisés au bord inférieur du nez, sur un(e) patient(e) réveillé(e) en position verticale. Le but du dessin va être de dissimuler la cicatrice dans le pli naturel formé par la jonction entre le nez et la lèvre. La cicatrice se prolonge discrètement sur le côté au niveau de la jonction entre le nez et la joue de façon à être imperceptible.

Après une injection d’anesthésiant locale, pour éviter toute douleur post-opératoire, la peau délimitée par les marquages est retirée. La suture est réalisée avec des fils non résorbables car, au niveau du visage, les fils résorbables peuvent créer des cicatrices plus inflammatoires, plus rouges, et donc plus visibles. Les fils seront ensuite retirés entre 8 à 10 jours après l’intervention. Comme pour toute intervention au niveau du visage, les fils utilisés sont très fins, à peu près de la taille d’un cheveu.

Après une chirurgie de raccourcissement de la lèvre supérieure, il est important de prévoir une éviction sociale de 8 jours environ, car un œdème (gonflement) important de la lèvre est classique pendant quelques jours. Pendant ce temps, le volume de la lèvre supérieure rouge sera plus important que d’habitude, avant de revenir à la normale en quelques jours. Des ecchymoses (bleus) sont également possibles. En post-opératoire immédiat, il est recommandé d’appliquer plusieurs fois par jour une crème grasse type Vaseline pour permettre aux croûtes de partir plus rapidement et de retirer plus facilement les fils.
Les fils sont retirés entre 8 à 10 jours après l’intervention.
Le maquillage est autorisé dès ce moment.
Le résultat est immédiatement visible, mais comme pour toute intervention, il est important de savoir que le résultat final ne sera obtenu qu’un à six mois après la chirurgie. Le résultat peut paraitre excessivement raccourci au début à cause de l’œdème, mais les tissus se détendant, la lèvre va légèrement retomber avec le temps.
Pendant toute cette période, il est indispensable de protéger la cicatrice du soleil pour qu’elle soit au final insoupçonnable.

Il n’y a pas de réelle douleur après un raccourcissement de la lèvre supérieure, mais une certaine gêne est possible pendant plusieurs jours, à type de tension dans la région. Il a également été décrit des troubles de la sensibilité au niveau du nez, qui disparaissent en quelques jours à quelques mois.

L’intervention de raccourcissement de la lèvre blanche, en permettant de faire un peu ressortir la lèvre rouge rentrée à l’intérieur de la bouche va tout de même, au final, légèrement augmenter la quantité de lèvre rouge et donc optimiser le résultat.
Le but de la chirurgie du visage est toujours de rétablir un équilibre et une harmonie des volumes et des longueurs pour obtenir un résultat le plus naturel possible.

Comme après toute chirurgie esthétique du visage, un entretien comportant des injections de toxine botuliques ou d’acide hyaluronique est toujours possible pour prolonger au mieux la durée du résultat obtenu. Il est conseillé d’attendre de 3 à 6 mois après la chirurgie pour reprendre un traitement esthétique par injections.

Contact / Rendez-vous