banniere video

Quel suivi après une chirurgie esthétique ?

La prise en charge en chirurgie plastique ne s’arrête pas après l’intervention.

Après une opération de chirurgie esthétique, l’étape de la cicatrisation est une étape importante. Je revois toujours les patients environ trois ou quatre jours après l’opération, puis une dizaine de jours après.

Ensuite il y a habituellement un rendez-vous à un mois puis à trois mois après l’intervention.

En général, pour la chirurgie du visage comme la chirurgie des paupières ou la chirurgie de lifting cervicofacial, le suivi s’arrête là.

Pour la chirurgie du corps, pour la chirurgie des seins ou pour la rhinoplastie, l’évolution du résultat et de la cicatrisation peut être plus longue, entre 6 mois à un an.

Ce suivi est important car il peut y avoir des adaptations nécessaires des soins en fonction de l’évolution de la cicatrisation et du résultat. En général très peu de soins sont nécessaires et les éventuels pansements sont refaits au cabinet par notre infirmière mais parfois, une adaptation dans le protocole de soins est nécessaire.

Pour toutes les cicatrices, il existe toujours une phase moins jolie autour du deuxième et troisième mois post-opératoires, pendant laquelle la cicatrice va devenir un peu plus inflammatoire, plus rouge et un peu boursouflée parfois. Une fois cette période passée, la cicatrice va peu à peu blanchir et s’affiner pour obtenir la cicatrice finale au bout d’une période d’environ un an.

Dans tous les cas, il existe également un œdème post opératoire, c’est-à-dire un gonflement des tissus dans la zone opérée qui survient dans les jours suivant l’intervention. Ce gonflement peut parfois inquiéter et il est plus rassurant de pouvoir poser toutes les questions que l’on souhaite à son praticien en post opératoire. Parfois, en cas d’œdèmes très importants ou durables, des drainages complémentaires
peuvent être conseillés et vont rapidement améliorer les tissus opérés en accélérant le dégonflement.

Dans certains cas (chirurgie des seins, chirurgie de la silhouette), un vêtement compressif peut être utilisé pour limiter l’œdème post opératoire. C’est lors de la consultation de contrôle un mois après l’intervention que l’autorisation est donnée pour retirer éventuellement ce vêtement compressif.

Pour les patients géographiquement éloignés, une consultation par vidéoconférence est toujours possible et, avec l’envoi de photos par email, il est tout à fait possible d’échanger sur l’évolution de la cicatrisation et de donner des recommandations à distance.
Toutes ces consultations (en virtuel ou en présentiel) de suivi post-opératoire sont bien évidemment incluses dans le tarif de l’intervention.

Ces consultations post-opératoires servent également à voir si le résultat obtenu est vraiment le résultat que l’on souhaitait. Si ce n’est pas le cas, ou si la cicatrisation ne s’est pas passée comme on le voulait, une reprise chirurgicale est toujours possible après une année. Une reprise n’intervient jamais précocement, même en cas de désunion de cicatrice, car il faut que les tissus soient bien solides et ne soient plus du tout inflammatoires avant d’envisager une reprise. Mais à distance, une retouche est toujours possible, il ne faut pas hésiter à en discuter en consultation avec votre chirurgien.

Contact / Rendez-vous